CÉDRIC LAUBSCHER est un metteur en scène complet avec une préférence pour tout ce qui est en relation avec l’esthétisme, visuel comme sonore.

Ayant à son actif la mise en scène de quelque quinze pièces, Cédric Laubscher a pu s’exprimer pleinement lors de la mise en scène de Deux sur la Balançoire de William Gibson en 2007 (pièce ayant tourné jusqu’en 2009). Comme il en avait la volonté depuis longtemps, il a donné un goût de cinéma à sa mise en scène, ainsi qu’à la scénographie et à la création lumière; les ambiances créées par les lumières et la musique, par le jeu exigé des acteurs, par les zooms inconscients proposés au public font vibrer les spectateurs.

Il a ensuite récidivé lors des créations de l’Appartement en 2008 et de Dans une Autre vie en 2009. En 2012 il crée Le Dernier train, l’accueil réservé à sa mise en scène est excellent, les critiques sont unanimes quant à la force des émotions reçues et à la précision du travail. La pièce est en sélection officielle de sept festivals et a remporté le Grand Prix du Jury et le Prix du Jury Jeune au Festival de Cahors.

En 2014, il met en scène de Potestad d’Eduardo Pavlovsky, qui remporte le Prix du public au festival Les Escholiers en 2017.

Fin 2015, il monte Moi, Ota, rivière d'Hiroshima de Jean-Paul Alègre, la pièce créée en exclusivité par la Compagnie TA58 que l'auteur lui-même lui a confiée.

Il est, depuis 2016, enseignant extraordinaire à la LAB Acamedy a Reggio Emilia en Italie et le metteur en scène de la chorale pop Crescendo

2018 est l'année où il de monte Issue de secours de Natacha Astuto et démarre la création d'Arizona, de la même auteure, programmée au Théâtre de Colombier en avril 2019.